Le Hobbit – La Bataille des cinq armées

le-hobbit-la-bataille-des-cinq-armees-affiche-special-comic-conEt voici donc la  conclusion épique des deux trilogies sur la Terre du Milieu. Après une première partie comme bonne mise en bouche et un deuxième film prenant, on a dans ce troisième et dernier volet une impression d’essoufflement. Alors bon on en prend plein les mirettes, ça claque bien, c’est une réalisation grandiose avec une bonne brochette d’acteurs au taquet. Mais c’est là que l’on sent aussi que Jackson a voulu trop en faire en rallongeant à trois films (déjà deux prévus à la base ça faisait long pour le petit bouquin concerné). Le film porte bien son nom puisque en gros il ne porte que sur une bataille ; ses préparatifs, sa mise en œuvre, et une longue et grosse baston avant une conclusion qui retombe comme un soufflé trop vite sorti du four. Mais les éléments inutiles et les longueurs sont bien là. A force de trop délayer la sauce, celle-ci perd en saveur. A trop vouloir rajouter des éléments pour implanter solidement cette histoire dans le contexte plus large de la Terre du Milieu, on en perd de vue l’essentiel parfois. Et c’est bien dommage.

Bon je ne vais pas dire que le film est mauvais non plus. J’ai rarement vu une bataille épique comme celle-là au cinéma, des moments grandioses plein de fougue et de bravoure. Les décors sont splendides et nous immergent à fond dans l’univers. Il y a plusieurs acteurs qui sont vraiment en grande forme, come Martin Freeman en Bilbo ou Richard Armitage en Thorin ; d’autres sont par contre en retrait par rapport à leurs prestations habituelles (Ian McKellen fait presque du cabotinage et on a droit à un beau pétage de durite de Cate Blanchett).

Mais on a aussi droit à plein de trucs inutiles qui ne font pas avancer l’intrigue d’un iota, servant juste à documenter la terre du Milieu, à positionner ces événements dans un truc plus large (waow les clins d’œil au Seigneur des Anneaux), et à justifier les trois films (rayer la ou les mention(s) inutile(s)). Jackson nous avait habitués au TGCM du genre « je m’en fous des lois de la physique parce que j’ai un univers fantastique avec des elfes über-cheatés » avec surtout son Legolas champion toutes catégories. Et bien là il remonte encore plus le challenge avec une scène tellement WTF qu’on hésite à en rire ou à en pleurer. Il y a aussi ces choix scénaristiques plus que discutables et ces décisions on ne peut plus grotesques de la part des héros. Ajoutons certains acteurs complètement absents ou à la ramasse et on obtient au final quelques gros moments de déception.

Alors oui le contrat du blockbuster mega-épique de conclusion est rempli. Mais le fan de base qui aime la fantasy, et même le fan pas tolkienno-djihadiste comme moi qui a grandement apprécié les deux sagas de Jackson, il en prend pour son grade. Franchement je suis déçu de finir là-dessus. On touche aux limites là. Et ce film est clairement pour moi le moins bon des six. Oui. Et ce malgré des moments de qualité (franchement l’attaque de Lacville par Smaug ça en jette, par exemple) qui ne suffisent pas à donner à cet opus la classe suffisante. En bref, content de l’avoir vu, content d’avoir pris le temps d’apprécier tous ces films, merci M. Jackson pour avoir permis à la fantasy de dépasser encore davantage son fanclub restreint de geeks et de toucher le grand public, mais là c’est effectivement le moment de s’arrêter.

Une réflexion sur « Le Hobbit – La Bataille des cinq armées »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.