Game of Thrones – Saison 05

got-s5-posterEt hop, 10 épisodes pour nous faire avancer dans l’épopée de Westeros version télé. Et je dis bien « version télé » parce que maintenant c’est clair, il y a de fortes divergences entre les bouquins et la série. C’était annoncé, même les aficionados des écrits de GRR Martin ont été surpris, et plus que surpris, par des événements nouveaux, des morts qui n’avaient pas eut lieu, etc. Comme théoriquement l’auteur des livres a donné les clés de la fin aux auteurs de la série, ils avancent quand même vers le même but, et du coup on peut se dire qu’on se fait un peu spoiler les livres ; ben oui si on pensait le personnage Machin super important pour la suite et qu’il meurt dans la série, il y a en fait peu de chances qu’il soit si important que ça au dénouement. Du coup la saison nous conforte sur l’importance de certains et nous fait comprendre que d’autres, ben on en a rien à secouer finalement (en particulier le final de la saison qui m’a complètement troué le cul).

Mis à part ça, la série fait une peu avancer les choses. Lentement mais sûrement. Il y a tous les premiers épisodes servant à poser les choses pour se rappeler qui est qui, qui se trouve où, avec qui et pourquoi. Et puis il y a cette question du nombre de personnages ; certes réduit par rapport aux bouquins, il y a toujours beaucoup de monde quand même. Et du coup quand on veut suivre un max de monde (même qu’il y en a que l’on ne voit pas du tout), et bien automatiquement on avance de pas beaucoup chez chacun. Dix épisodes, ça fait peu pour réellement faire bouger les choses quand il y a autant de choses à faire bouger. Donc oui on a les 2-3 derniers épisodes bien chargés, peut-être même trop par moments, qui laissent exploser toute la tension accumulée. mais au final on a l’impression d’un départ extrêmement lent pour arriver finalement à une vitesse de croisière super élevée qui retombe immédiatement. Et comme la saison suivante recommencera sûrement en resituant un peu tout le monde, le même problème risque de se poser à nouveau.

Alors bon ça reste Game of Thrones. On a toujours des personnages fabuleux et hauts en couleurs, des scènes impressionnantes, du sang et du cul, des dialogues fins, des acteurs au taquet, de la musique qui claque, des événements volontairement choquants, des effets spéciaux qui envoient du bois, des paysages grandioses, quelques morts gores, des dragons, etc. On ne change pas une équipe qui gagne. La recette est connue et on remet les mêmes ingrédients. Mais il y a malgré cela un petit truc qui ne marche plus aussi bien qu’au début. Alors je ne vais pas dire que je me suis fait chier devant cette saison, il y a même eu de très grands moments (rhaaa, cette fin d’épisode 8 par exemple, énorme). Je reste (en télé comme au cinéma) bon public pour le divertissement « pop-corn » et je ne vais pas bouder mon plaisir (et pis merde quoi, des dragons!). J’aimerais peut-être juste que les choses avancent un peu plus en une saison. J’ai l’impression qu’on a à peine le temps de mettre en route qu’il est déjà temps d’arrêter. Manque de rythme? Sans doute. A se demander si les auteurs de la série ne se sont pas attelés à un truc trop gros comme adaptation. Bon il faut relever que les bouquins eux aussi ont leurs longueurs et leur manque de rythme par moments.

Mais ça ne m’empêchera pas de me jeter sur la saison 6 dès qu’elle sera là…

Une réflexion sur « Game of Thrones – Saison 05 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.