Thor – Ragnarok

Bon alors l’autre soir avec les copains des soirées bière-burger-ciné, on est allés voir le nouveau Thor… et ce fut un très bon moment. Le meilleur des 3 films Thor sans hésiter (mon avis sur le 1er et le 2eme), et l’un des tout bons Marvel, ne serait-ce que parce qu’il ne se prend pas du tout au sérieux et qu’il n’hésite pas à aligner les délires sans complexes.

On retrouve Thor qui parcourt l’univers à la recherche des pierres d’infinité. De fil en aiguille, la déesse de la mort Hela sort de sa cachette et vient s’emparer d’Asgard, balançant notre blondinet dans l’espace, et voilà que Thor se retrouve sur une planète perdue un peu particulière. Après un changement de look qui modernise le personnage, il va se retrouver à devoir combattre dans une arène ; et son premier adversaire n’est autre que Hulk. Choppant au passage d’autres acolytes, les deux héros vont devoir s’échapper de là et aller mettre sa raclée à Hela pour sauver Asgard (et par là-même le multivers entier bien évidemment). Et voilà pour le scénario…

Le film repose sur autre chose donc, à savoir une réalisation et un humour au taquet. Le scénariste Eric Pearson (qui a travaillé sur Agent Carter) nous livre des personnages et des scènes complètement dingues. Mais surtout le réalisateur Taika Waititi met tout cela en images avec un ton léger et qui ne se prend pas au sérieux. Il brise les codes sérieux et limite dramatiques des premiers Thor pour donner un coup de fouet à la franchise dans la lignée des Gardiens de la Galaxie (sans être aussi bon pour autant). Un côté pop autant dans l’image que dans la musique, le rythme ou les plans, le tout mêlé à un humour permanent. Les couleurs sont flashy, le rythme est soutenu, enchaînant les scènes d’action avec quelques moments vraiment épiques. Et puis cette musique disco-pop qui donne un coup de fouet.

Les personnages sont incroyables aussi… Déjà Thor, complètement chamboulé par tout ce qui lui arrive (à commencer par la perte de son marteau) et qui a droit à un changement de look ravageur (il ne fait plus la pub pour un shampoing mais il plaît toujours autant aux filles) ; Chris Hemworth tient toujours le personnage à fond et lui donne ici une nouvelle approche vraiment agréable. Tom Hiddleston reprend le rôle de Loki, toujours aussi réussi ; la relation entre les deux frères, mêlant un peu d’amour mais surtout de la duperie et de la contre-duperie, a une très bonne dynamique. Mark Ruffalo revient en Bruce Banner /  Hulk pour une très belle performance avec un géant vert en grande forme. Jeff Goldblum est énorme en Grand Maître, personnage des plus incroyables où il en fait des caisses. J’ai aussi bien aimé la prestation de Tessa Thompson (même si une walkyrie au look latino, ça fait toujours bizarre), surtout sur la première partie (son rôle devient un peu lisse sur la fin). Cate Blanchett, Idris Elba et Karl Urban sont comme toujours très bons, mais leurs rôles manquent de la finesse et du décalage des autres, ils sont trop lisses, trop évidents.  Le réalisateur se donne un rôle en performance capture complètement dingue, et j’aime beaucoup ce personnage de Korg. On notera au passage encore les petits bouts de Anthony Hopkins, Benedict Cumberbatch (qui sait servir à boire à un héros nordique), Luke Hemsworth, ou Matt Damon (ces deux-là font un duo comique incroyable).

Voilà donc un bon gros blockbuster qui détend bien. Action et humour, pas de prise de tête, il réussit pleinement son objectif. J’ai franchement beaucoup aimé.

Laisser un commentaire