Lost River

Lost River est le nom d’une petite ville vouée à disparaître. Les emplois ne sont plus là, la crise des subprimes pousse les gens à abandonner leur maison. On part chercher la richesse ailleurs. Et ne restent que quelques pauvres personnes que le destin contraint à rester là. Le film suit les pas de trois protagonistes qui vont devoir chacun batailler avec ce qui les retient à Lost River. La mère de famille célibataire luttant contre la banque qui veut détruire sa maison familiale ; le fils qui ramasse du cuivre dans les ruines et se confronte au violent ramasseur voulant le monopole ; et la jeune femme qui ne peut laisser sa grand-mère malade.

Je connaissais le Ryan Gosling acteur (pas mal de choses sympathiques), je découvre ici le Ryan Gosling scénariste/réalisateur (sa seule création à ce jour). Et franchement il faut avouer que le monsieur est bizarre. Le film est complètement étrange, sur une autre planète, surréaliste. Franchement, je ne suis pas sûr de savoir exactement quoi en penser. On suit les pas de ces protagonistes et de leurs antagonistes. Et on découvre le passé et les secrets du personnage supplémentaire qu’est la ville de Lost River, abandonnée, oubliée, et avec ses sombres histoires. Il est assez difficile de voir où veut en venir le réalisateur avant d’avoir parcouru un bon bout du film et d’avoir été confronté à ses parties les plus étrangers, oniriques, là où l’on a l’impression de verser dans un autre monde, comme le cabaret ou les lampadaires dans l’eau. Mais au final on est bien sur le parcours de ces 3 personnes qui doivent affronter ce qui les retient ici, qui veulent avancer mais ne peuvent pas le faire tant qu’il n’ont pas combattu ce qui les bloque.

Le film est par contre très joliment tourné, avec des plans superbes. Il est assez lent. Bien qu’il ait ses quelques scènes d’action avec parfois une violence très présente, le tout reste plutôt dans le pesant, lent, nous prenant dans ses méandres. Les choix de teintes et la photo soutiennent le côté poisseux et malsain du tout. Ce n’est pas un film tout public. Non seulement il n’est pas simple d’accès, mais en plus il aborde des thèmes très durs avec parfois des images assez brutales.

Les acteurs qui naviguent devant la caméra dans cet univers si particulier font vraiment passer quelque chose dans leurs personnages si particuliers. Nos trois protagonistes principaux en particulier, à savoir Christina Hendricks (Firefly, Mad Men, Drive,…) Saoirse Ronan et Iain De Caestecker (Les Agents du SHIELD, Overlord,…). Autour d’eux gravitent aussi quelques personnages forts et marquants, sous les traits de Matt Smith (Dr Who), Eva Mendes, Ben Mendelsohn (The Dark Night Rises, Rogue One, Ready Player One, Captain Marvel,…), Barbara Steele, ou Reda Kateb.

Si vous souhaitez vous plonger dans une expérience de film onirique et surréaliste aux images superbes mais parfois bien barré, Lost River vous conviendra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.