Watchmen

J’ai réussi à me goupiller le temps d’un visionnement de Watchmen… et je ne le regrette pas.

Watchmen est l’adaptation d’un comic US des années 80 devenu culte. Je précise tout de suite que je n’ai pas lu le comic en question. J’en ai envie depuis longtemps, il est sur ma wishlist, mais suite au visionnement du film il est monté très haut dans la wishlist. J’ai donc débarqué sans connaître l’histoire détaillé avec juste quelques idées du contenu…
Les Watchmen, c’est un ancien groupe de héros masqués défendant la veuve et l’orphelin face aux criminels que la police ne pouvait arrêter. Descendants d’un autre groupe de héros des années 40, les Watchmen ont été effectifs durant les années 70. Mais dans des années 7 décalées, où Nixon a remporté mandat sur mandat etc. Parmi ces héros masqués, il n’y en a qu’un qui soit vraiment un super-héros aux pouvoirs hors du commun, c’est le Dr Manhattan, un scientifique transformé suite à une expérience merdée. Maintenant à la retraite, poussés à la démission par des lois de Nixon et par une vindicte populaire, ils vivent en gardant au fond d’une armoire ou d’une cave les restes de leur ancienne vie. Jusqu’au jour où, à l’aube d’une guerre nucléaire potentielle entre les USA et l’URSS, quelqu’un s’en prend aux Watchmen et veut les tuer. Je vais m’arrêter là dans le scenario, afin de ne pas dévoiler une histoire qui vaut son pesant de cacahuètes.
Parce que Watchmen n’est pas un simple film d’action. Les questions sur la société, le pouvoir, la science, la société, etc. sont très bien posées. J’ai vu des critiques reprochant au film d’être très léger là-dessus par rapport au comics, ce qui fait que ce dernier m’intéresse encore plus. Reste que tout cela n’est pas esquivé et que le réalisateur ne se la joue pas en adaptation facile qui éviterait les questions de fond. Pour porter tout cela, le film est aussi effectivement un film d’action, Après tout, c’est des héros masqués qui se la pètent. Et les scènes d’action, elles dépotent grave. Ca part allègrement dans de bonnes grosses bastons. Le sang gicle, on souffre, on crie, on en chie. C’est pas du gentillet. Mais cette violence sert, pour moi, le propos du film, avec un questionnement de savoir jusqu’où aller quand on défend la liberté, et si on peut se permettre d’utiliser la même violence que ceux contre qui on lutte. La violence, très présente, n’est donc pas gratuite.
Les personnages présentés sont très intéressants. Y’a pas de tout noir ou tout blanc. Le plan du grand méchant est peut-être monstrueux, mais qu’en est-il de ses justifications? Les gentils doivent-ils agir sans compromis et ne rien laisser passer? Où est la limite. On a des héros incarnés par une jolie brochette d’acteurs qui réussissent très bien le pari. Un gros bon point pour Roschach, qui est un summum de héros sur le fil du rasoir, superbe. Le Comédien aussi, dans une position toute particulière, qui pose de grosses questions sur leur statut de défenseurs de la liberté.
La musique… Excellemment choisis, une flopée de titres d’époque qui nous replonge en plein dans l’ambiance des années concernées. Elles portent tout cela de très belle manière.
Au final donc, un excellent film. Pour public averti quand même (cf la question de la violence). Mais vraiment très bon. Il est long mais ne traîne pas en longueur. C’est un superbe spectacle très bien mené qui dispose de niveaux de lectures au-delà de la simple action de base. Le tout de manière très esthétique et bien foutu. Y’a pas à dire, je suis content…

2 réflexions au sujet de « Watchmen »

Laisser un commentaire