L’île au trésor

C’est une fois qu’on en a fini la lecture avec mon fils que je me suis aperçu que je n’avais jamais lu ce bouquin… malgré tout ce que je pensais…

L’erreur est donc maintenant corrigée. On a mis long à le lire puisque c’était la lecture du soir avec notre fils et que l’on va quand même nettement moins vite dans ces conditions, mais c’était quand même très sympa. L’île au trésor, c’est donc cet ouvrage d’aventures écrit par Stevenson fin XIXe siècle. Une histoire de pirates, d’exotisme, de trésor, d’aventure, de voyage.

Tout commence quand le jeune Jim et sa mère accueillent dans leur auberge un capitaine de bateau qui s’avère rapidement être un pirate. Poursuivi par d’autres pirates, il meurt en laissant à Jim la carte du fabuleux trésor du capitaine Flint. Jim sera alors pris dans l’engrenage de l’aventure qui l’entraînera sur les mers à la recherche de ces richesses. Lorsque la plupart des marins engagés s’avéreront être des pirates aussi, la situation tournera au conflit entre les gens « bien », à savoir les amis de Jim, et le clan de Long John Silver, personnage devenu emblématique (et même repris dans une BD éponyme), un véritable affreux parmi les affreux, capable de retourner sa veste à tout moment, sensible à peu près uniquement à l’odeur de l’or et prêt à toutes les extrémités pour arriver à ses fins. Mais qui sera l’un des plus fidèles compagnons de Jim.

Je note quand même que ce bouquin n’est pas facile à lire. Et par moments même chiant. Stevenson savait de quoi il parlait en abordant le thème des bateaux. Et sans doute qu’un connaisseur y trouvera son bonheur. mais y’a pas mal de descriptions pleines de thèmes tordus et inconnus du néophyte. Bon, ça fait d’époque et ça donne un solide fond d’authenticité au récit. Mais franchement beaucoup de lecteurs y perdront sans doute leur latin. Dommage, parce que ça coupe un peu le rythme de l’intrigue qui est bon. La partie purement aventure et histoire de pirates avec chasse au trésor est très très bien. Avec une montée, des moments de tension, c’est du solide.

Un bon bouquin en somme, un grand classique. Ca fait du bien de lire une bonne histoire de pirates. Dommage qu’il soit si difficile d’accès.

Une réflexion au sujet de « L’île au trésor »

Laisser un commentaire