[Rec]

Je suis dans ma série des films qui font (plus ou moins) flipper, alors je me suis lancé sur [Rec]…

[Rec] est un film espagnol (c’est pas tous les jours qu’on en a qui débarquent) de 2007 du genre « caméra à l’épaule et qui fout les chocottes ». L’histoire est celle d’une reporter de télé et de son cameraman qui suivent pour une nuit la vie des pompiers, leur caserne. Et ce départ en intervention pour aller aider une personne âgée enfermée chez elle et qui semble avoir des problèmes. Et c’est là que les ennuis commencent et que l’on vire au film de zombies en huis-clos avec des victimes qui tombent comme des mouches.

Le début est rapide. On met vite les choses en place, on voit que notre héroïne est une jeune (et mignonne, faut bien que le film ait des arguments vendeurs) journaliste qui en veut et qui espère décrocher un sujet chaud. Très vite, on comprend aussi qu’on ne verra que ce que nous montrera la caméra de son acolyte. On va dans le sens d’un Blair Witch Project (ou du plus récent Paranormal Activity) par exemple. C’est une méthode qui paye, quand elle est bien maîtrisée. En tout cas, ici, on se retrouve vraiment au coeur de l’action. La cameraman, et donc par conséquent la caméra, est touché directement par les événements et se trouve là où les choses se passent. Du coup l’immersion est brutale puisque le spectateur est en permanence mis à la place de l’un des protagonistes. Si l’on ajoute à cela le jeu avec le spot de la caméra quand la lumière de l’immeuble s’éteint, et pire encore le passage à la vision de nuit (avec ses teintes verdâtres), ben on est vraiment dedans. Contrairement à Paranormal Activity, l’action arrive ici très vite et la tension monte à vitesse grand V. Lorsque l’on découvre que le gouvernement bloque et scelle l’immeuble par peur de contamination, l’aspect huis-clos rend l’horreur étouffante ; la recherche d’une sortie devient une course effrénée, avec des monstres assoiffés de sang sur les talons. Quels recoins recèlent des zombies? Où est-on en sécurité? Qui va être le prochain à y passer? Comment s’en sortir? Autant de questions qui font de ce film un petit bijou de survival horror. La pression est vraiment forte.Il y a tout au long du film une excellente utilisation des accélérations et ralentissements, nous laissant le temps de respirer entre deux pics d’horreur qui vont de plus en plus haut. Le final est d’une intensité très forte et bien flippant à soin.

Et au fur et à mesure une intrigue se développe, on voit la trame de fond, le pourquoi du comment. Ces éléments sont très intéressants et font sentir qu’il y a eu une vraie réflexion (je compare encore avec Paranormal Activity que je viens de voir où le fond est assez proche du néant) sur l’univers et les explications. La dernière scène est d’ailleurs super révélatrice et donne de la profondeur au film.

Reste cette question de caméra à l’épaule. Comme d’habitude, on se pose la question de la lisibilité. Dans l’ensemble, c’est globalement très bien étudié et bien fait. Suffisamment mouvante et secouée pour être crédible. Suffisamment stable quand il le faut pour que l’on voie ce qu’il y a à voir. Certaines scènes, de poursuite en particulier, où la caméra est portée à bout de bras et non à l’épaule, sont un peu floues, mais elles ne sont pas trop nombreuses. La méthode est donc bien maîtrisée. On cligne un peu des fois des yeux tellement ça va vite mais l’effet de peur et de stupeur est parfaitement rendu. J’ai personnellement un petit faible pour une scène qui rend vraiment bien, quand ils retrouvent la fillette seule dans les étages, quand elle apparaît…

Bref, après le décevant Paranormal Activité, ce [Rec] est une très bonne surprise. Flippant comme il faut, avec un vrai scenario, et une bonne technique, il s’agit là d’un bon film de zombie, de survie… J’hésite du coup à voir la suite parce que les suites sont quand même souvent décevantes…

2 réflexions au sujet de « [Rec] »

Laisser un commentaire