Kerity, la maison des contes

Encore une fois la preuve que des millions de dollars dans un blockbuster ne sont pas nécessaires pour faire un bon film…

Kerity, c’est la poésie, le rêve, du pur bonheur…

Ce film raconte l’arrivée de Nathaniel et de sa famille (papa, maman et grande soeur) dans la maison de la vieille tante Eléonore récemment décédée ; maison qui leur a donc été léguée. La grande soeur hérite d’une poupée qui ne la convainc pas du tout, Tandis que Nat hérite de la clé d’une pièce où jamais personne d’autre que la tante n’est rentrée… une pièce pleine à craquer de livres, toutes les histoires et contes qu’Eléonore lui a lu depuis tout petit et qui ont inspiré ses heures de jeu et d’aventure, toutes les grandes histoires et fables intemporelles. Pour un petit garçon qui ne sait pas lire (bien qu’il en ait l’âge), c’est un cadeau bien nul…  Car Nat ne sait pas lire, et sa soeur se moque d’ailleurs bien de lui. Mais les choses vont changer. Car les personnages des livres en sortent. Alice, peter Pan, l’Ogre, le petit chaperon rouge, Shéhérazade, ils sont tous au rendez-vous. Et ils sont bien là, vivants, ils ont besoin de Nat pour continuer à vivre et enchanter les enfants du monde entier.

Kerity est très loin de l’esthétique clean et aseptisée des grands succès du film d’animation. Le style est tellement différent. Un dessin chaud et agréable, doux, coloré, pour rendre un monde du rêve et de l’enfance. On est bien lo0in de tentatives forcenées pour rejoindre un réalisme inaccessible. Ici l’esthétique sert le propos et nous invite à rencontrer des personnages féériques pour une aventure digne des meilleurs contes. L’animation douce concourt à rendre cette poésie dictée par le propos du film. Un régal pour les yeux…

L’aventure contée ici va permettre à Nat de se découvrir, de s’imposer. Evidemment, on est dans un grand classique du voyage initiatique de l’enfant, de l’étape à passer, du stade à dépasser. En parallèle, ce film est bien entendu un véritable plaidoyer pour la lecture, pour les livres. Cet amour du bouquin que j’ai. Du coup, difficile de ne pas être touché. Et avec une pensée pour tant de gamins autour de moi qui ne semblent pas savoir ce que c’est qu’une belle histoire racontée le soir serré contre ses parents. A voir absolument par tous les enfants et parents du monde, une piqure de rappel pour l’importance du livre, du bonheur de la lecture, de la joie ainsi procurée et partagée.

Au final, un film d’animation français sortant des sentiers battus et des grands blockbusters, mais un film superbe et qui mérite très nettement le détour. Autant la forme que le fond sont réellement touchants et prenants. Magique, tout simplement…

Laisser un commentaire