Hansel & Gretel Witch Hunters

HanselGretelL’autre soir j’ai eu envie de me faire un truc bien délirant et brainless. Et je dois dire que l’association gros flingue, matos steampunk, chasse aux sorcières pulp, Arterton, Jansenn, Renner, punchlines, tout cela me faisait bien envie. Pari réussi avec ce Hansel et Gretel qui atteint son but et ne cherche surtout pas à péter plus haut que son cul. Dans le genre « récupération de contes » on a eu de l’échec comme Van Helsing qui aurait mérité bien mieux. On a par contre ici un truc qui ne se prend pas au sérieux mais qui s’avère en fait un divertissement redoutable. Du bon gros blockbuster d’action à la recette connue, certes, mais terriblement bien mené par rapport à la moyenne

Nos petits Hansel et Gretel, tout le monde le sait, ont été abandonnées dans la forêt où ils ont trouvé la maison en sucreries d’une vilaine sorcière qui a presque réussi à les manger ; ils s’en sont sortis en faisant rôtir la méchante. Après cette introduction, le film prend place quelques années plus tard. Les deux petiots sont devenus des trentenaires chasseurs de sorcières reconnus qui ont sauvé moult enfants et villes menacées par des monstres divers et variés. Armés de flingues surprenants et de pièges délirants, ainsi que d’un humour noir et d’un caractère bien trempé, Hansel et Gretel sont recrutés pour éradiquer le mal partout où il se trouve. En cherchant la trace d’enfants disparus, ils vont tomber sur un complot d’une ampleur terrifiante qui fera ressurgir les fantômes de leur passé et les forcera à se surpasser face à des adversaires plus puissants que d’habitude.

Le film se veut délirant, et pas historique ou quoi que ce soit. On a des gros flingues, une arbalète qui tire en rafales, on a des trucs complètement improbables, mais le tout dans un bel esprit pulp, genre « bigger than life ». Tout s’explique par un simple « on avait envie de mettre ça alors on l’a mis ». Et franchement ça prend. Du coup on a un look variant entre le médiéval-fantastique et le steampunk qui claque pas mal. Le tout surmonté de créatures (sorcières trolls et autres) plutôt bien réalisés et qui piquent pas les yeux. En plus le film s’accorde le droit d’être sanglant, les massacres sont parfois gores, y’a du sang qui gicle (normal quand on découpe en lamelles ou que l’on écrase une tête). On rajoute à cela quelques punchlines d’humour noir et hop, emballez c’est pesé, on obtient un résultat réussi. Sans compter que les acteurs s’en donnent à coeur joie dans le délire, avec Jeremy Renner et Gemma Arterton qui forment un beau duo, et Fammke Janssen en méchante sorcière.

Bien sûr, c’est réussi pour peu que l’on ne cherche pas le film intello, réfléchi, pesé et lissé. C’est du délire, de l’action, du scénario tenant sur une feuille de petit format en écrivant gros. mais c’est une très bonne réussite dans ce genre.

 

2 réflexions sur « Hansel & Gretel Witch Hunters »

Laisser un commentaire