Dragons 2

how-to-train-your-dragon-2-poster1-690x1024Dragons avait été une très bonne surprise en film d’animation. Il aura fallu 4 ans pour voir arriver la suite, et c’est une franche réussite. Quatre ans se sont aussi passés pour les personnages. Harold a grandi, et passé à la fin de l’adolescence. La vie entre vikings et dragons s’est établie comme une norme, les bestioles étant intégrées au quotidien (au grand dam des moutons de Berk). Les personnages ont évolué, leurs relations aussi, Stoik a même des cheveux gris. C’est très sympa de les faire ainsi bouger, changer, ça donne de la profondeur. Harold reste cependant à l’écart, il explore le monde sur le dos de Krokmou. Et c’est ainsi qu’il va tomber sur des trappeurs qui capturent des dragons au nom d’un méchant pas gentil, semble-t-il pour monter une armée. En parallèle, on a aussi un mystérieux endroit servant de sanctuaire aux dragons. Berk va se retrouver mêlé à tout cela de manière tragique. Et les ennuis vont devenir vertigineux, offrant une réelle portéee dramatique aux événements. Bien entendu, Harold et Krokmou seront au cœur de tout cela, mettant en jeu leur relation symbiotique, mais aussi permettant au jeune homme de faire son voyage initiatique pour devenir un homme (avec tous les sacrifices que cela demande), tout en renouant des liens familiaux et en découvrant l’amour. Pas mal de choses au programme donc. Le film est une vraie réussite. Technique déjà, parce que franchement il envoie du bois avec des scènes spectaculaires et des moments particulièrement épiques. Tout est superbement réalisé et modélisé, toujours dans ce ton cartoon qui sied parfaitement à l’histoire. Dragons comme humains (et les moutons, ne les oublions pas) sont vraiment bien faits, avec leurs spécificités et tout. Ils deviennent tous des personnages marquants. Le niveau de détails est impressionnant. Tout cela sert une historie réussie, bien qu’assez convenue. Comme pour le premier, on ne trouvera pas la profondeur adulte de certains autres films d’animations, mais il n’en reste pas moins prenant et bien mené, avec un bon rythme. Pas mal d’émotions sur certaines scènes (j’en vois même une qui risque de bien toucher les plus jeunes). Tout cela est donc une vraie réussite. Et puis bon il y a Krokmou, ce dragon traité comme un chat joueur (ou parfois un chien aussi) est absolument génial. Un personnage à part entière qui a vraiment son style et qui participe grandement à l’engouement autour des deux longs métrages. J’adore… Un bon film familial, qui plaira facilement à beaucoup de monde. Et on en prend plein la vue avec de belles séquences aériennes. Bravo à Dreamworks encore une fois, et bravo au réalisateur, le même que pour le premier épisode, qui permet ainsi une belle continuité (en attendant le troisième film annoncé).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.