En route! – Home

050418_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxEt hop hop hop, avec les gnomes on est allés voir le dernier film d’animation de chez Dreamworks, En Route! (Home en vo). Je dois dire que la bande-annonce m’avait pas mal titillé et que Dreamworks ils ont quand même de bien belles réussites à leur palmarès (Shrek, Kung fu panda, Madagascar, Bee Movie, Les Croods ou Turbo par exemple).

On découvre dans ce films un peuple extra-terrestre, les Boovs, peureux et faibles mais très avancés technologiquement, qui ne font que fuir de planète en planète, poursuivis par les terribles et méchants Gorgs qui ravagent chaque lieu où les pauvres petits Boovs pensent avoir trouvé refuge. En arrivant sur Terre, les Boovs utilisent leur technologie pour déplacer/parquer les humains dans un coin de la planète, et ils décident de vivre dans le reste, adaptant au mieux l’environnement des villes à leur mode de vie. Parmi les Boovs on a Oh (appelé ainsi par ses nombreux amis), un petit être aux intentions fort louables mais légèrement poissard et maladroit, qui aligne les catastrophes. L’une d’elles va faire qu’il sera poursuivi par les siens. Il va rencontrer l’une des seules humaines à ne pas avoir été déportée, une jeune fille appelée Tif. Ensemble, ils vont fuir, l’un pour prouver sa bonne volonté, l’autre pour retrouver sa mère, accompagnés du chat de Tif, dans une voiture volante un peu folle, au travers d’une Terre transformée par les Boovs.

Bon, disons le tout de suite, j’ai été un peu déçu par ce film. Pas qu’il soit fondamentalement mauvais, c’est même un bon film pour enfants. Justement. je m’étais habitué à des films d’animation plus profonds, plus fins, avec plus de niveaux de lecture, avec des scénarios plus… des morales moins… enfin bref, je le trouve un peu beaucoup très léger par rapport à mes attentes. Alors oui mes gamins se sont éclatés. Pis Oh est trop mignon, pis Tif elle est adorable, pis le chat est trop cool… Mais ça s’arrête un peu là. La morale trop facile et trop directe, le coup d’aimer les gens différents, de les intégrer, de la difficulté à se mêler aux autres quand on est pas pareils, OK sur le fond c’est bien. Mais là non seulement c’est un eu trop facilement et grossièrement amené, mais le film insiste tellement lourdement dessus qu’on a l’impression que c’est une pyramide de Gizeh qui vous tombe sur le coin de la gueule. Le scénario n’a aucune, mais alors aucune surprise tellement tout est convenu et se voit venir à des kilomètres. La fin est connue et évidente, et aucun twist ne vient secouer tout cela. On a certes des personnages attachants (et je regrette de pas avoir vu la vo parce que Oh doublé par Jim Parsons ça doit être bon), une animation de qualité, des bonnes idées (les couleurs des Boovs pour les émotions, c’est efficace), ce qu’il faut d’émotion, d’humour et d’action, bref des bons ingrédients. Mais la recette reste fade, il y manque ce petit plus qui fait que les adultes trouvent aussi du plaisir à un film « pour enfants ». Dommage.

Une réflexion sur « En route! – Home »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.