Mes premiers pas sur le Monde de Yo-Ho

packShot-Map_volumiqueLe Monde de Yo-Ho, c’est le premier jeu que j’ai soutenu par crowdfunding (et le deuxième que je reçois après 10′ to Kill). J’avais craqué parce que je trouvais le concept innovant et très intéressant, et parce que je trouvais que dans l’ensemble ce que faisait les éditions Volumiques était vraiment cool ; ces deux points sont toujours valables d’ailleurs. Je suis donc très content d’enfin recevoir cette très jolie boîte du jeu de pirates qui se joue avec les smartphones comme pions… eh oui.

Le Monde de Yo-Ho se présente sous la forme d’un beau et grand plateau de jeu. Oui, grand. Parce que les cases permettent d’y faire tenir un smartphone posé à plat (jusqu’à la taille de mon modèle, le Samsung S5, en gros). Il représente un archipel avec ses îles, ses ports, ses lieux d’intérêt, ses zones réputées habitées par des monstres, etc. Chaque joueurs installe l’application (Android ou IOs) sur son smartphone et on lance le jeu ; il faut que chacun soit sur le même réseau wifi, avec la possibilité d’utiliser un smartphone pour créer le réseau). Et on lance la partie.

Le premier joueur ainsi que les positions de départ sont choisies par l’application, au hasard. Chacun son tour va choisir un capitaine et un bateau, en sachant que chacun a ses avantages et ses défauts (va encore falloir que je pousse le nombre de parties pour juger de leur équilibrage). Puis ça débute. L’écran du smartphone affiche le décor de la case du plateausur laquelle il se trouve, additionnée du bateau du joueurs mais aussi de petites animations d’ambiance ou d’éléments de jeu. A tout moment, un joueur peut prendre son smartphone en main pour regarder sa cale, les caractéristiques de son bateau ou de son capitaine, ses missions, etc. (comme tout est secret, ceci n’est jamais affiché quand le smartphone est à plat sur la table) Le but du jeu est d’amasser un certain nombre de points de swag (selon la durée voulue de la partie), qui se gagnent en effectuant des missions, en battant les adversaires ou des monstres marins, etc. A son tour, un joueur peut effectuer maximum deux actions, dont certaines ne peuvent être effectuées qu’à certains endroits…

  • Naviguer, l’action la plus fréquente. On clique sur la petite icône de navigation, des flèches nous indiquent dans quelle direction on peut aller (eh oui, de base on ne peut pas traverser les îles bien entendu), et on glisse le smartphone sur le plateau vers une des quatre cases contiguës.
  • Réagir à un événement… Quand on arrive sur une case, on peut réagir à un événement type attaque de monstre marin, découverte d’épave ou autre. C’est plus ou moins aléatoire, et ça rajoute une bonne dose d’interactivité, de découverte, de surprise.
  • Réparer en mer, ce n’est jamais le top mais c’est possible pour tenir le choc plus longtemps.
  • Attaquer un navire ennemi se trouvant sur une case contigüe. Les deux combattants reprennent leur smartphone en main et choisissent les objets qu’ils vont utiliser dans le combat (boulet, barils de poudre, grappins, sabres, etc.) Le choix est partiellement secret, histoire de dérouter l’adversaire. Ensuite on repose les smartphones et l’application va gérer le combat avec de très sympathiques animations. Additionnant la force de base du capitaine et les objets utilisés, on va pouvoir déterminer un vainqueur qui va puiser aléatoirement dans la cale de l’adversaire. Les deux navires voient leur résistance diminuer.
  • S’amarrer à un port si l’on est sur sa case (je peux aussi m’amarrer à un port si je suis sur la case contiguë à un joueur qui est au port). Une fois au port, je peux faire plein de trucs, genre regarder le classement des joueurs, obtenir de nouvelles missions (si je les accepte mais ne les accomplis pas, je risque aussi des mauvaises surprises), acheter du matos, réparer mon navire. Ensuite je choisis de quitter le port incognito ou pas ; pour quitter incognito, je dois payer mais du coup les autres ne pourront pas savoir ce que j’y ai fait. Si je pars sans payer, les autres pourront avoir vent de mes missions et se voir proposer une mission concurrente (par exemple dans une partie mon adversaire devait escorter une demoiselle d’une île à l’autre, et moi j’ai été engagé par le père furieux de cette fugue pour aller mettre la pâtée à ce joueur avant qu’il n’atteigne son but).
  • Effectuer une action spéciale sur un lieu, un truc lié à une quête en général (fouiller une île pour y trouver un objet particulier, inspecter une route maritime pour y retrouver des marchandises abandonnées, etc).

 

tumblr_nzo5bcVlrw1sfwcsio1_1280Tout cela avec pas mal d’interactivité puisque mes actions, mes choix, mes missions, peuvent influer sur ce que les autres auront comme options. Le jeu est porté par une application très bien foutue, même si quelques bugs sont encore à déplorer. Les animations et bruitages sont agréables dans l’ensemble (si on ne laisse pas le volume au maximum) et ajoutent de la vie au jeu. On a de nombreux avantages du jeu vidéo (calculs et générations aléatoires, multimédia,…) tout en étant sur un vrai de société, un jeu de plateau quasi-traditionnel finalement. Et c’est ça le top, on n’est pas dans le jeu vidéo tout en profitant des possibilités offertes par les nouvelles technologies. Et si vous n’avez pas de smartphone pour tout le monde, on peut jouer avec un seul smartphone ou une tablette et utiliser des silhouettes en carton pour situer les bateaux ; option pas essayée encore mais qui permet de jouer avec tout le monde. D’ailleurs, pour ce qui est du public, le 14 ans indiqué me paraît beaucoup. Le jeu n’est pas fondamentalement complexe, et du moment qu’un enfant sait bien lire, il peut sans autre s’y mettre dès 8-10 ans à mon avis. Et puis il y a le mode « tutoriel » qui affiche du coup à l’écran toutes les infos et explique le jeu. Il me semble qu’il est possible de commencer à jouer de suite sans avoir lu les règles, et ça c’est génial, en particulier pour un public peu joueur souvent rebuté par les pages de règles. La partie de base visant les 400 points de swag est d’une bonne durée pour commencer, mais sera vite frustrante si on veut aller un peu plus loin dans la découverte du jeu.

Bon, ce billet c’est mes premières sensations après deux parties à 2 joueurs. Mais c’est très positif, et je suis curieux de le tester en parties plus longues, avec plus de joueurs. Mais en tout cas je suis très content d’avoir soutenu ce jeu. Après le très bon et nettement plus ardu Alchimistes, ce jeu est ma deuxième incursion dans les mix Smartphones/jeu de société et je pense qu’il y a là matière à vraiment développer la chose. Il y a encore X-Com qui me fait de l’œil, à tester. Mais en tout cas quand on a de telles bonnes idées, autant les soutenir.

Laisser un commentaire