Guardians

Bon là je dois dire que j’avais craqué sur la bande-annonce parce qu’un ours-garou avec une minigun qui dessoude les méchants par paquets de douze, ça claque quoi! Au final, le film ne va pas tellement plus loin que ce genre de petit moment de plaisir coupable. Parce que bon, quand les Russes tentent avec des moyens limités de lancer leur version des Avengers, ben étonnamment, ça marche pas au top.

On a un scientifique qui travaillait sur le développement de pouvoirs spéciaux chez des gens. Une expérience qui tourne mal, lui-même devient doté de pouvoirs, et il veut que son génie soit reconnu ; pour cela il veut dominer le monde grâce à une arme qui peut détruire la planète (la logique du « je détruis ce que je veux dominer, que du coup je meurs aussi si je le fais »). Une agence gouvernementale secrète va aller chercher des gens ayant subi les expériences en question, et les unir pour qu’avec leurs pouvoirs ils démontent le plan du méchant et sa sale gueule au passage. On met donc dans un sac le super-ninja trop puissant qui a des lames en demi-cercles absolument pas utilisables en vrai ; le type d’humeur maître zen qui contrôle la roche par la pensée ; le scientifique qui se transforme en ours-garou géant super balaise ; et la super bonasse qui peut devenir invisible. Et waow surprise, après avoir pris une première rouste, ils apprennent à travailler ensemble et mettent la branlée au grand méchant à la dernière seconde.

Alors ouais le scénario tient sur une feuille de PQ (mais bon il y a des films très sympas au scénario quasi inexistant, suffit de bien le traiter). Mais en plus les personnages sont mal pensés. Les plans (autant celui du méchant que celui des gentils) sont plus que pourraves. Les relations et évolutions des personnages ne sont même pas survolées. Les effets spéciaux piquent quand même vachement les yeux. Bon la version que j’ai eue sous les yeux était de la vo super-mal sous-titrée ; mais même ainsi je crois pouvoir ajouter que les dialogues sont d’une pauvreté navrante.

Bref, ce film est assez mauvais. Il y a bien 2-3 plans se voulant épiques et qui envoient du bois (l’ours-garou à minigun quoi, merde, faut pas déconner, c’est la seule idée de génie du film). Mais globalement c’est un beau ratage. Il aurait une place de choix sur Nanarland. Je ne m’attendais pas à grand chose, et malgré cela j’ai été déçu (mais bon je me suis fait nettement moins chier que devant Twilight ou 50 Nuances de Grey). Le pire c’est que la fin annonce clairement une suite (et oui, dans le plus pur esprit Marvel, il y a une scène post-générique)…

Laisser un commentaire