Harry Potter et la chambre des secrets

On passe au livre et au film volume 2…

Suite donc du rattrapage de retard entamé ici… Et y’a pas à dire, ça sent de mieux en mieux le bon truc. Dans ce deuxième épisode des aventures du plus célèbre apprenti sorcier du monde, notre Harry va devoir se friter du gros balaise (le grand méchant) et du débile profond (un prof). Mais surtout, surtout, surtout, c’est l’univers qui prend de la graine. On voit une profondeur et un grand nombre d’éléments qui vont bien au-delà de l’intrigue de base qui, sans être trop simpliste, ne casse pas non plus tout un mur de briques ; elle vise son public. Mais par contre, un grand coup de chapeau pour avoir su développer et monter ainsi l’univers. Nombre d’éléments sentent à plein nez le truc qui va être réutilisé plus tard. Rien que pour ça, j’aime beaucoup. Et puis la couche humoristique aussi qui fait du bien, avec l’impressionnant Lockhart.

Je regrette juste que le film ait du trancher dans le vif. Alors oui, il garde tous les éléments nécessaires à l’intrigue de base qu’il doit traiter. Mais nombre d’à côtés extrêmement intéressants ont du être passés à la trappe. Dommage.

Reste que le livre comme le film sont divertissants, sympas, et promettent d’encore meilleurs moments à venir. Je comprends de plus en plus l’intérêt autour de cette série. Et je dois dire que je me pique au jeu de la curiosité de ce qui va venir derrière.

Laisser un commentaire