Astropia

Et voilà, encore un pur film de geek à mon palmarès…

Un film de geeks, pour geeks… Astropia c’est un gros délire orchestré avec de petits moyens, un film sans grande prétention qui ne touchera qu’un public restreint mais qu’est-ce que c’est drôle… pour de purs geeks rôlistes du moins ; les autres, j’ai des doutes qu’ils apprécient. C’est un film islandais de 2007, jamais sorti sur nos écrans évidemment, et pas évident à trouver. On y suite Hildur, une bimbo (même pas moyenne mais carrément cliché) vivant aux crochets de son homme et qui ne sait rien faire de ses dix doigts si ce n’est du shopping et se maquiller. L’homme en question, l’amour de sa vie, va se retrouver en tôle et Hildur va devoir improviser pour joindre les deux bouts et payer les factures. L?emploi qu’elle va trouver, c’est vendeuse. Mais pas n’importe où : dans une boutique de geeks, plus spécialement au rayon jeux de rôles. Et elle n’y connaît évidemment rien, tout comme au reste de la boutique (DVDs, comics, figurines, etc). Bien entendu, quiproquos et situations tordues vont en sortir. Jusqu’au jour où son boss lui propose de jouer avec lui et ses potes pour voir ce qu’il en est. Dès lors, le film passe en deux types de scènes : la réalité et les parties, filmées comme un (très) mauvais film de fantasy.

Bon en gros Astropia n’est pas très bien réalisé, pas très bien joué, avec des effets spéciaux et une musique au minimum vital de qualité. Le scenario rocambolesque et capillotracté (l’évasion du mec d’Hildur par exemple) ne sert pas à grand chose. L’histoire d’amour est relativement convenue. On pourrait même dire que c’est un mauvais film selon ces critères. La qualité du film reste donc dans son humour et sa galerie de personnages. On a là une belle brochettes de clichés de geeks et de rôlistes tous pires les uns que les autres. Des tordus complètement associaux, monomaniaques et tout ce qui va avec. Franchement ça fait peur ; surtout que j’en connais des comme ça. Waow. Mais ils sont drôles, et parfois même touchants ; quand Hildur découvre toute la personnalité derrière son amoureux par exemple.

Bref, un film que je conseille qu’à un public averti et qui se sent concerné… Moi je me suis bien marré… genre la scène ci-dessous…

Laisser un commentaire