The Avengers

BAAAMM!!! Ah ouais voilà, ça y est, je viens de prendre une très grosse baffe. Mais quel bonheur! pas loin du geekasm là! Ben ouais j’ai été voir le très attendu The Avengers au cinéma et c’est assez une tuerie, il faut le dire. Les Avengers, c’est une équipe composée de divers super-héros regroupés. Bien qu’ayant lu pas mal de comics de leurs aventures séparées, je ne crois pas avoir lu directement les aventures du groupe. Donc vous ne trouverez pas ici de comparaison, ni de remarques sur la période Avengers à laquelle on fait référence, etc. Je ne vais traiter que le film et vous dire tout le bien que j’en pense. Avant d’aller plus loin, rappelons qu’il s’agit d’un film de super-héros, avec plusieurs héros, et qu’on est donc dans le pas réaliste, dans le truc énorme, dans le truc qui ne se veut pas psychologiquement trop subtil et dans la débauche d’effets spéciaux. Amateurs purs de drames psychologiques pointus, passez votre chemin. Pour les autres, The Avengers est un putain de bon blockbuster. On reprend donc nos héros des films précédents, à savoir Iron man, Hulk, Thor, Captain America, La veuve Noire ou Hawkeye (ces deux derniers ayant fait de plus ou moins longues apparitions mais sans avoir de films à eux) ; et on les regroupe pour faire face à une terrible menace qui met en péril la survie de l’espèce humaine toute entière. Ben ouais, on reprend les héros des films précédents qui, avec tous leurs avantages et leurs quelques défauts, font finalement un peu légers et constituent en fait de belles introductions pour le véritable monument des Avengers. Oui, 5 films pour en introduire un autre. Est-il possible de voir les Avengers sans avoir visionné les autres? Bien sûr, mais on y perdra beaucoup.

L’histoire donc met nos héros en contact par l’entremise du fameux SHIELD et de son projet Avengers. En effet, quand la Terre se retrouve menacée suite au vol du fameux cube céleste déjà aperçu dans Thor et Captain America, il n’y a pas 15’000 solutions. Surtout quand le voleur est un dieu venu d’Asgard. Il faut des gens aux capacités toutes particulières pour résoudre ce problème. Le souci, c’est que ces gens ne sont pas forcément habitués à travailler en équipe, qu’ils ont des personnalités particulièrement fortes et pas toujours compatibles, et qu’ils disposent d’un ego surdimensionné ; sans compter que leurs buts ne sont pas toujours les mêmes. Une belle brochette de grandes gueules que la première moitié du film va s’attacher à réunir, à faire se dégourdir en se mettant joyeusement sur la tronche pour s’expliquer et à finalement réunir pour une cause commune (surtout suite à un événement particulier dont la portée sera difficile à saisir pour les gens n’ayant pas vus les films précédents). Ensuite viendra la baston contre les grands méchants. Une énorme baston à New-York qui va laisser la ville dans un état quelque peu délabré.

Avec Joss Whedon aux commandes, on est dans le monde du geek. Héros, super-pouvoirs, babes, répliques qui tuent, scènes grandioses, références obscures, humour décalé, tout y est ; pour le plus grand plaisir des amateurs. Nos héros ont chacun leurs spécificités mises en avant et utilisées à bon escient dans le film. Pas un qui soit laissé en arrière, chacun a son rôle, et qui plus est chacun trouve sa place dans l’équipe en se positionnant clairement. Chaque capacité est mise en avant. C’est terrible. Iron Man dont l’armure est mise à contribution, mais aussi le sens de la communication de Tony Stark et sa frime habituelle, sa gouaille, un personnage que j’adore et qui va ressortir de là changé dans son attitude égoïste ; pis bon, le tshirt Black Sabbath. Captain America qui ressort ses réflexes militaires et qui dirige les membres de l’équipe en fonction de leurs possibilités ; lui aussi change et n’obéit plus aussi aveuglément, remettant en cause les supérieurs. Le nouveau Dr Banner qui accepte enfin son autre personnalité si destructrice, cette dernière étant d’une utilité incroyable lorsqu’il s’agit de bastonner sévère. Thor et sa grande gueule, son attitude supérieure et moralisatrice, mais ausis son marteau et sa puissance. La Veuve Noire aux techniques d’interrogatoire fort bien étudiées, espionne à la psychologie presque impénétrable. Hawkeye et ses flèches à géométrie variable. Nick Fury obligé de manipuler dans l’ombre et face au diktat d’un étrange comité. Quelle belle brochette! Ajoutons l’inquiétant Loki en face, plus des méchants au look absolument grandiose. Et on obtient un mix détonnant! Whedon nous livre un film essentiellement d’action, avec des scènes de baston hénaurmes, d’une ampleur terrifiante, et qui savent mettre en avant tous les protagonistes, restant globalement très très lisibles. Mais il réussit à y placer aussi une part de drame, une part de réflexion sur quelques sujets moraux. On trouve aussi une bonne dose d’humour, avec une quantité impressionnantes de vannes et de répliques bien senties, plus des situations hilarantes.

Les effets spéciaux, très fortement présents évidemment, sont de qualité et soutiennent l’action. Ils sont parfois seuls à l’écran d’ailleurs. Mais ils ne sont pas tout. Les acteurs sont là aussi et fort bien à leur place. Je ne vais pas revenir sur ce que j’ai déjà dit d’eux dans les films précédents. Signalons au passage que le changement d’acteur pour Banner est un peu dommage car on perd en cohérence ; mais Mark Ruffalo s’en sort très bien et retranscrit bien les problèmes moraux du professeur. Il y a aussi la place très importante prise par Nuck Fury, avec un Samuel L. Jackson très bon en espion dur à cuire et manipulateur. Pas de fausse note ici non plus.

La réalisation du film, sa musique, son scénario, tout me semble très bon. Franchement, je ne vois rien à redire à cette grande réussite. Joss Whedon est un génie, et ce gros carton va sans doute lui permettre d’avoir de nouveau des séries durant plus d’une saison avant annulation.

Un petit bémol comme toujours sur la 3D, globalement pas super utile. Comme toujours, elle ne peut transformer un mauvais film en bon, ni détruire complètement une réussite. Ici, en dehors de quelques scènes où je l’ai trouvée sympa, elle n’apporte franchement rien et le film peut s’en passer.

Voilà, je ne peux donc que vous conseiller fortement d’aller le voir. En attendant Thor 2 et Iron Man 3 l’année prochaine, et l’Avengers 2 prévu pour 2015, plus tout le reste, Marvel a de beaux jours devant lui au cinéma.

9 réflexions sur « The Avengers »

  1. 100% d’accord. C’était hyper casse-gueule et tous les pièges ont été évités, le film est une très nette réussite, je trouve. 🙂

Laisser un commentaire