The Expanse – saison 01

Après en avoir entendu beaucoup beaucoup de bien et l’avoir laissée traîner trop longtemps dans ma pile de « à voir », j’ai enfin pris le temps de regarder la première saison de The Expanse, la géniale série de SF diffusée en 2015 sur SyFy (et la deuxième saison ne va pas tarder à suivre vu le cliffhanger bourrin qui clôt la première). C’est tiré d’une série de bouquins éponyme assez récente aussi, mais que je n’ai pas lue.

On est en gros 200 ans dans le futur. L’Humanité a colonisé le système solaire. Avec les générations qui passent, l’adaptation des gens à leurs nouveaux environnements, la société humaine a changé. On a en gros les Terriens qui veulent toujours être le centre, la nouvelle société de Mars, de plus en plus puissante, et qui est en guerre froide avec la Terre. Et par là-dedans les Belters, qui habitent la ceinture d’astéroïdes, un endroit assez hostile mais rempli de ressources qu les deux grosses puissances recherchent. Avec une volonté d’indépendance chez ces Belters. Différentes factions chez chacun de ces gros groupes. Et hop on a en quelques premières minutes un univers qui est posé et expliqué. Un univers solide, crédible, bien foutu. Et qui me plaît beaucoup. Il faut dire qu’il n’est pas sans me rappeler le concept d‘ExtReM_37, en particulier quand on est sur les mondes miniers de la ceinture. On va suivre là au milieu les traces d’un détective chargé de retrouver une jeune fille de bonne famille qui s’est enfuie dans la ceinture. Et aussi les survivants de l’équipage d’un vaisseau cargo. Tous vont se retrouver plongés au cœur d’une intrigue qui les dépasse un chouilla et qui semble avoir pour but de déclencher une guerre, une vraie, une dure. Action et enquête vont alterner, avec un bon rythme, pour nous faire suivre ces personnages dans leur tentative de démêlage de fils.

Bon, OK, l’univers est bon, solide et ça tient la route. Il est aussi super bien détaillé. On a sans cesse, partout, des petits éléments qui aident à se mettre dans le truc, à se plonger dans l’univers et l’ambiance. Que cela soit dans les dialogues, les décors, le matériel, tout est propice à planter le décor et à rendre la série passionnante. Du contexte géopolitique aux aspects techniques, en passant par les liens entre les diverses factions, on a droit à un défilé d’éléments de background pour faire tenir le tout. Alors oui ça peut faire beaucoup de choses. La série n’est pas obligatoirement très simple à suivre avec cette quantité d’infos, mais au moins on est complètement immergés.

Et puis l’intrigue est vraiment prenante. Qui veut déclencher cette guerre? Pourquoi? Comme on suit le truc avec les personnages eux-mêmes, on découvre les infos au fur et à mesure, on peut ébaucher des théories. Le spectateur est vraiment partie prenante. Avec des épisodes qui se finissent en cliffhangers super bien pensés, en particulier la fin de saison (qui ne donne qu’une envie : voir la suite), la série se laisse dévorer avec plaisir. Surtout que l’on a des personnages bien pensés, assez charismatiques pour que l’on ait envie de les suivre, suffisamment complexes pour avoir leur profondeur même s’ils sont basés sur des clichés pour certains. Pas de grosse star au casting, quelques visages connus car ayant joué dans pas mal de séries. On notera quand même au passage Wes Chatam (de Hunger Games), Jared Harris (le Moriarty de Jeux d’Ombre), Daniel Kash (Aliens quoi!), ou Brian George (amusant de retrouver le père de Raj de TBBT). A leurs côtés, j’ai bien apprécié les prestations de Thomas Jane, Steven Strait, Dominique Tipper, Shohreh Aghdashloo, et Chad Coleman.

Bon, c’est sûr qu’on voit bien que le budget n’est pas celui d’un gros blockbuster, et certains effets spéciaux sont un peu légers. Mais globalement c’est une belle réussite. Visuellement, ça en jette et l’univers est vraiment bien rendu. On a même des impressions assez réalistes lors des mouvements de vaisseaux. La réalisation est de qualité sans être de l’ordre du chef d’œuvre non plus. A noter que The Expanse est une série résolument adulte. Autant par les thèmes abordés que par la violence assez graphique qui émaille certains passages (cette scène de décapitation est grandiose), la série ne se destine pas à un public trop jeune.

Une excellente série donc, tutoyant Battlestar Galactica dans mon appréciation des séries SF. A voir! Moi je saute sur la saison 2 et je réclame la 3 qui est annoncée pour début 2018.

2 réflexions sur « The Expanse – saison 01 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.