Archives par mot-clé : Musique

Gone is Gone – Echolocation

Je vous avais déjà parlé de ce groupe avec la sortie de leur EP éponyme l’année passée. Voici maintenant leur premier vrai album complet, Echolocation. Un album qui concrétise et confirme ce que j’avais ressenti à l’écoute de la première galette. C’est du bon, et c’est particulier. Tout est ici une question d’ambiance, qu’elle soit lourde et pesante ou éthérée et onirique. Il y a de longs bouts instrumentaux aussi. Continuer la lecture de Gone is Gone – Echolocation

Festival des artistes de rue à Vevey

Juste un petit mot pour dire que ce week-end je suis allé pour la première fois (alors que c’est la 25ème édition) au Festival des artistes de rue de Vevey. Et que c’était bien. La vieille ville de Vevey et ses petites rues et places se transforment en une série de scènes sur lesquelles des artistes viennent faire des démonstrations incroyables de ce métier.

Clowns, contorsionnistes, musiciens, acrobates, jongleurs, voir plusieurs en même temps ; les talents sont nombreux. Et il y a cette vraie proximité avec le public, ce lien qui se créé, cette relation si particulière l’espace d’un spectacle, un véritable échange. Franchement, chapeau à tous ces artistes qui font le choix d’une vie pas toujours simple pour pouvoir partager leur passion et leur énergie. Des moments magiques au menu, j’ai été bluffé à plusieurs reprises. C’était vraiment une belle découverte. J’y retournerai.

Royal Blood – How did we get so dark?

Après un 1er album éponyme en 2014, le duo anglais sort ces temps sa deuxième galette qui reste complètement dans la même veine. On a là un batteur et un bassiste/chanteur qui nous jouent un rock bien groovy de derrière les fagots. Leur premier disque avait été un vrai succès qui les avait amenés à fréquenter les plus gros festivals et à jouer en première partie des Foo Fighters (c’est quand même pas rien). Continuer la lecture de Royal Blood – How did we get so dark?

Frank Carter and the Rattlesnakes – Modern Ruin

Frank Carter c’était le chanteur très énervé du groupe anglais hardcore-punk Gallows. Puis il a poussé la chansonette un peu plus calmement dans Pure Love. Depuis 2015 (après un parcours comme tatoueur), il mène Frank Carter & The Rattlesnakes dont le deuxième album est sorti il y a peu. Et je dois dire que c’est une assez bonne tuerie de rock qui claque.

Continuer la lecture de Frank Carter and the Rattlesnakes – Modern Ruin