Resident Evil [Wii]

Grande découverte de ma vie de joueur, et je comprends maintenant pourquoi ce jeu est culte…

Jusqu’à la Wii, je n’étais pas du tout consoleux. J’avais été commodorien puis PCiste avec tout ce qu’il fallait. La série Resident Evil, je connaissais d’ouï dire, j’avais jamais joué. Jusqu’à la sortie du 4 sur Wii qui avait l’air sympa. Et qui m’avait bien fait flipper. Puis est venu ce volume qui est en fait le 1er opus un peu revisité (les ennemis et munitions pas toujours au même endroit et lifting technique). Et y’a pas à dire, c’est énorme.

Des meurtres horribles à Raccoon City, un squad envoyé pour enquêter qui disparaît, un deuxième envoyé sur place pour éclaircir ce merdier. Et on en fait partie. A l’atterissage, on découvre l’hélico crashé du 1er squad, puis des chiens monstrueux qui nous saute à la gueule. Seul refuge, le manoir sinistre de service juste à côté. Et là le jeu commence. Avec un nombre de survivants limités,, et encore moins de munitions en stock, on se retrouve dans le manoir à devoir découvrir ce qui se cache derrière tout ça. A l’extérieur, c’est l’orage, à l’intérieur, c’est l’horreur. Pour l’instant, j’ai testé avec le personnage de Jill ; on peut jouer un mec aussi, mais c’est plus dur (quel sexisme) : juste un couteau au lieu du flingue au départ, et moins de cases d’inventaire (le sac à main sans doute). Et déjà là c’est sport.

Assez rapidement, on se rend compte de la profondeur du merdier régnant dans le coin. Les zombies nous tombent méchamment sur le coin de la tronche, et on voit très vite qu’on n’aura jamais assez de munitions pour les exploser tous. Surtout quand certains se relèvent, se mettent à courir très vite et à faire encore plus mal. Aïeuh, pas cool tout ça. Après, on rajoute des lectures de journaux, des découvertes de sales coups, de vraies saloperies qui nous font regretter les zombies. Bref, que du bonheur. Un scenario bien foutu qui nous laisse comprendre la profondeur de l’intrigue complète et donne envie d’aller plus loin (à savoir les autres épisodes du jeu). Et puis de tester avec le mec, parce que le scenario n’est pas le même.

Et puis surtout relevons l’aspect flippant de ce jeu. Enorme. Visuellement c’est très bien foutu, tirant bien parti de la Wii. Revisité par rapport à l’opus d’il y a pas mal d’années, ici on a de la 3D en temps réel, des décors super détaillés, des effets de particules, d’eau, de fumée, d’ombres juste énormes. Et puis y’a les caméras fixes. A l’époque sans doute du à une limitation technique que l’on pouvait pas faire de la 3D temps réel, cet aspect a été utilisé pour rendre le jeu encore plus terrifiant. Chaque plan est étudié au poil de cul pour augmenter l’angoisse et la pression, pour rendre un hommage aux films d’horreur. D’une efficacité à tomber. Et puis y’a le son. Superbe. Une musique flippante à souhait, parfaitement adaptée et dosée juste comme il faut. Le tonnerre qui fait plus sursauter que les monstres. Les raclements, grincements, râles et autres. Pis y’a cet effet de passage des portes, sans doute encore du à une limitation technique de l’époque du 1er jeu ; quand on passe une porte, y’a une mini-cinématique qui la fait s’ouvrir en grinçant, juste le temps qu’il faut pour que la tension monte et qu’on se demande quelle saloperie se cache derrière. En gros, un jeu à l’ambiance énorme, terrifiante à souhait. J’ai rarement autant flippé devant un jeu video…

Un ou deux regrets… Des passages limites trop tordus ou difficiles. Et aussi la maniabilité pas toujours au top, en particulier quand on court ; je pense à certains passages où faut une précision millimétrique pour résoudre le truc et qu’on a envie de jeter wiimote et nunchuck par la fenêtre. En dehors de ça, c’est du tout bon.

Bref, pour la moitié (environ) du prix d’un nouveau jeu, on se prend une claque terrible. Et franchement c’est de la balle atomique.

Laisser un commentaire