Etat des lieux dans les jdr

UNe fois de temps en temps, je me fais mon « auto-coup de pied au cul » virtuel via ce blog pour me remettre sur les rails dans ce que j’ai en cours ou pas…

Le dernier billet du genre date de février et il est temps de me remettre au clair là-dessus. Alors allons-y gaiement…

Capharnaüm, qui m’a pris pas mal de temps ces derniers mois et va m’en prendre encore dans les mois à venir. Avec un retard plus que conséquent (dû à la Vraie Vie qui rattrape toujours à un moment ou à un autre), j’ai plus ou moins terminé mes textes pour la campagne de ce jeu qui va être un très grand moment de jeu avec des situations énormes, des révélations terribles et tout plein de bonnes choses. Expérience très particulière que cette écriture de campagne à pas mal de mains, sans toujours savoir ce que font les autres au même moment, en se tenant juste à un fil directeur. Mais bon, ce dernier est suffisamment clair et précis pour dire que la campagne va être un gros morceau. Encore quelques corrections et adaptations pour la cohérence et ce sera bon. Et pis bon, habituellement les scenarios c’était pas super mon truc ; inventer des intrigues oui, les rédiger pour qu’elles soient jouables par d’autres, c’est une autre paire de manches. Du coup, expérience très enrichissante et sympathique qui m’a bien fait cogiter. J’ai pas fini que me voilà recruté sur l’atlas, un grand bouquin avec plein de background, que je me réjouis d’entamer aussi.

ExtReM_37 , j’en avais causé y’a pas si longtemps. Juste pour dire que la traduction avance bien, avec un grand bravo à Pénombre qui travaille super bien. Quel bonheur de bosser avec lui. En parallèle de ce background à peu près complet, on entame la réflexion autour du système de jeu, qui sera au final probablement un système dédié. Le but? Un truc simple et rapide permettant de retranscrire les gunfights et le gun-fu furieux qui trouveront leur place là-dedans, mais aussi de gérer de la nanotech, biotech, cybertech et plein d’armes sans listes à rallonge ni calculette. A voir… Et puis, je touche du bois, il semblerait que l’on ait trouvé un éditeur motivé. J’attends confirmation mais ça se présente pas trop mal.

Memories avance très doucement, surtout dans les réflexions. Après une période où j’ai du mettre les choses en veilleuse, on va relancer la machine dès que Jilsar sera remis des Démiurges en Herbe. Le but sera de trouver rapidement un éditeur aussi, histoire de se faire une idée du signage et de l’orientation finale. Là aussi, reste à bosser sur le système de jeu. Mais au niveau de la campagne, l’architecture est prête à recevoir le texte.

A côté de ça, du boulot aussi au sein de ForgeSonges pour faire avancer l’association, dont un gros boulot récemment pour remettre le site sur les rails ; tabula rasa et réinstallation propre de zéro pour refaire a navigation et tout. C’est pas encore complet à 100%, quelques pages sont encore en construction et je fais des tests pour une galerie au petits oignons, mais c’est pas mal déjà. Par contre, je parlais dans mon billet précédent des Ombres d’Esteren, dont j’avais quitté la coordination ; en fait, j’ai quitté maintenant le projet, auquel je souhaite par ailleurs tout le meilleur pour la suite et qui sera probablement un très bon truc. Mais bon, incompatibilité d’humeur, de vision du projet, de la gestion du truc, plein de choses m’ont amené à tirer ma révérence, non sans une bonne grosse pointe d’émotion. Jaafir est en veille, puisque j’avais bien précisé que je l’avançais en fonction de mon temps libre et que je n’en ai guère. Je suis un peu déçu aussi d’avoir du refuser une autre collaboration très sympa qu’on me proposait, mais je préfère ne pas m’engager plutôt que de me désister quand on compte sur moi.

Voilà, reste plus qu’à me tenir au taquet pour assurer ça…

Une réflexion sur « Etat des lieux dans les jdr »

Laisser un commentaire