Mon Festival de Cannes 2015

11045358_10153766335714057_6386677222908981266_nEreinté mais heureux, me voilà de retour de Cannes après un FIJ 2015 (Festival International des Jeux, pour celles et ceux qui n’auraient pas suivi) de longue haleine et passionnant. J’y étais déjà allé en 2009 et 2013, mais cette année était différente ; ni invité ni en famille, ça a été la virée du client/joueur/découvreur geek. Et quelle virée! Les jambes ont bien travaillé pour naviguer dans la foule entre les milliards de stands. Le FIJ, c’est toujours tout plein de mondes, familles, grand public, geeks et gamers avertis, tout le monde y vient. Et ça franchement c’est bien, on y voit que le jeu se porte bien et attire la foule. Il faut dire que le programme est alléchant avec moults auteurs, illustrateurs, créateurs, éditeurs, distributeurs, des légendes du milieu, des séances de dédicaces, des goodies, des découvertes en avant-première, des protos, etc. Que du bonheur! Et pour tous les goûts.

Arrivé le vendredi après-midi, j’ai pu faire un premier tour de piste à ce moment-là, un bon début. Le soir, tentative de rejoindre le off mais certains changements dans l’organisation du festival en ont réduit la taille, donc le nombre de tables-chaises, alors que le public ne fait qu’augmenter d’année en année, d’où impossibilité de trouver des places et rapatriement dans un lobby d’hôtel pour jouer.

Le samedi a été une longue journée à travers tout le festival, avec de nombreuses parties jouées, beaucoup de découvertes. Le tout a été suivi d’une arrivée au off suffisamment tôt pour chopper une table et on a pu y jouer à nos jeux.

Petite course sur la Croisette le dimanche matin, et il était temps d’aller reprendre l’avion.

Le weekend n’a donc pas été de tout repos. Par contre, beaucoup de bons moments. Il y a eu les retrouvailles avec les copains de ForgeSonges, Nel, Akae, Pénombre, Gawain, ce fut chaleureux et fort sympathique. Et puis ce festival a été l’occasion de serrer la main de pas mal de personnes que je ne connaissais encore que virtuellement sur Facebook (malheureusement pas eu le temps de faire de vraies longues discussions, mais bon c’est le festival, toute cette pression) ; un joli milieu chaleureux et convivial que celui du jeu… Et puis les regrets de ne pas avoir rencontré tout le monde évidemment. Ce n’est que partie remise.

Le plus gros regret? Ce off qui pâtit de l’augmentation des espaces d’expo et a été réduit d’un tiers pour faire de la place aux tournois de jeux de rôles délocalisés (avec toujours cette question qui me titille : mais comment peut-on associer « jdr » et « tournoi »?). Dommage car trop serrés, pas assez de place pour tout le monde. Les gens s’arrachent une table pour jouer à leurs jeux, d’autres migrent à leur hôtel pour pouvoir se poser, mais du coup moins de monde naviguant entre les protos pour les tester. Dommage. On verra si quelque chose change l’année prochaine.

Pour ceux que ça intéresserait, j’ai gardé des souvenirs des parties jouées sur mon Tumblr ici, et là aussi. Parmi les morceaux choisi, je citerais Welcome to the Dungeon (acheté), Héros à louer, Pingo Pingo (marrant une fois de temps en temps), Sushi Dice (acheté), le proto du nouveau Petit Prince (basé sur le film, plein de bonnes choses, juste dommage que l’on ne joue plus de la partie quand on n’a plus de cartes car on regarde les autres en ne faisant rien, c’est arrivé sur notre partie), Les Poilus, Dino Twist, Chef de tribu, Witness, Rings Up, La cigale et la fourmi (acheté), Samurai Spirit (acheté), et Loony Quest (acheté). J’ai aussi ramené Alchimistes en gros jeu, Monster Propre (proto joué et adoré il y a 2 ans) en plus light, des dés Fudge pour relancer ExtReM_37 sur le système Fate, des figurines de pirates Djeco pour mes gnomes, des bouquins de chez Volumique pour les gnomes aussi. Un gros sac bien chargé donc (mais tout est rentré, easy)…

Le off
Le off

Laisser un commentaire