Chair de poule

Chair de poule : le film, visuel VOD.

Ça fait un petit moment que l’on lit avec ma fille des bouquins de la très sympathique série Chair de Poule (je vous les conseille pour vos gnomes d’ailleurs). Il fallait donc à un moment ou à un autre que l’on se penche sur le film. C’est chose faite, et bien faite puisque ce visionnement a été très agréable.

On suit ici les pas d’un ado qui débarque avec sa mère dans une petite ville. Evidemment il n’est pas heureux de ce changement, et évidemment il peine à se faire bien voir à l’école. Heureusement qu’il y a la gentille voisine avec qui il sympathise ; bon, elle ne sort quasi pas de chez elle, retenue par un père ultra-protecteur et un peu bizarre, il faut l’admettre. En s’introduisant chez eux, notre héros va découvrir un secret assez dingue tout en provoquant une grosse catastrophe qu’il s’agira de régler.

Réalisé par Rob Letterman, ce film est clairement familial ; pas pour les tout petits non plus, il y a quand même une belle flopée de monstres et toute une série de moments tendus du slip ; mais en tout cas un film très grand public. On y retrouve tous les ingrédients menant au succès : ados sympathiques, humour, romance, suspens, monstres, tension, etc. La mécanique est bien huilée et le film rythmé comme il se doit avec ses retournements de situation et autres révélations s’avère être très plaisant. Certes souvent bien convenu pour des adultes, mais plaisant quand même. Passé par l’animation (Gang de Requins, Monstres contre Aliens), le réalisateur a l’habitude de viser le grand public et ça se sent. Il maîtrise son truc et je dois dire que les effets spéciaux et la mise en images de l’impressionnant bestiaire de Chair de poule sont franchement réussis. Et puis j’aime beaucoup la manière dont le scénario reprend le principe des livres et tout, franchement c’est agréable.

Le film est emmené par un Jack Black (Tenacious D in the Pick of Destiny, Jumanji, High Fidelity, King Kong, Tonnerre sous les tropiques,…) en grande forme dans le rôle du père obsessionnel et complètement barré. Il s’en sort très bien et nous propose une belle prestation dans la lignée de ses autres rôles de taré qui en fait parfois des tonnes. On trouve à ses côtés Dylan Minnette (Don’t Breathe,…) et Odeya Rush en couple de jeunes et beaux ados parfois un peu trop lisses. Ryan Lee (Super 8,…) est là pour la caution comique en tant que sidekick du héros.

Le film est donc très divertissant. Bien rythmé, bien mis en scène, avec une intrigue sympathique qui utilise bien tout ce qu’il y a autour de la série de bouquins à (très gros) succès. Un bon divertissement familial qui vaut la peine comme film pop-corn (on a vu bien pire dans cette catégorie). Il a ses défauts, certes, mais il se laisse regarder avec plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.