Star Wars IX – Rise of the Skywalker

Je l’ai déjà dit à plusieurs reprises, je suis plutôt bon public, surtout quand il s’agit de Star Wars. Alors avec ce neuvième opus de la saga Skywalker (puisque Star Wars c’est maintenant bien plus que cela), je dois dire que je me suis bien éclaté. On va suivre à nouveau les aventures de Rey, Finn, Poe et leurs compagnons dans leur dernier élan pour se débarrasser de leurs adversaires, qui ne sont pas que le Premier Ordre. Au programme, beaucoup d’action, des scènes complètement épiques, des plans délirants, des héros prenant leur destin en main, des choix difficiles, et du méchant de chez méchant.

C’est J.J. Abrams (Lost, Mission Impossible 3, Star Trek, Super 8,…) qui reprend les commandes après avoir laissé l’épisode 8 à Rian Johnson. Et y’a pas à dire, le monsieur s’y entend pour rendre du grand spectacle. On passe deux bonnes heures à en prendre plein les mirettes. Les décors grandioses, avec des retours sur certains lieux mythiques de précédents films, les batailles autant spatiales que terrestres, tout y est pour que le film vaille la peine d’être vu sur grand écran. Alors oui par contre, on n’est pas à l’abri d’une certaine accumulation de raccourcis scénaristiques, de trucs inexpliqués ou de passages vraiment chelous ; mais bon, c’est depuis le début de la saga que la logique n’a pas été au plus haut (et tout ce qu’on voit là n’est pas pire que, allez au hasard les midichloriens). Alors oui si on se met à trop réfléchir, il y a plusieurs choses qui n’ont pas de sens. Mais si on vient pour le spectacle et le divertissement, il y a de quoi être content. On a droit aussi à une bonne dose de fan service avec des références par paquets. S’il y a bien quelques éléments qui me dérangent et un ou deux moments pas terribles, le film reste un très bon moment.

Devant la caméra, on prend les mêmes et on recommence avec donc Daisy Ridley (Le Crime de l’Orient-Express,…), Adam Driver (Blackkklansman,…), John Boyega (Pacific Rim Uprising,…), Oscar Isaac (Sucker Punch, Drive, Ex Machina, Annihilation, Triple Frontier,…), Domnhall Gleeson (Harry Potter, Ex Machina, Pierre Lapin,…), Lupita Nyong’o (Black Panther, Us,…), Kelly Marie Tran, cette génération qui aura porté cette nouvelle trilogie et aura ainsi marqué son époque. Ils s’en sortent très bien et posent bien les personnages. On retrouve encore certains grands anciens comme Mark Hamill, Carrie Fisher (via des banques d’images non utilisées de l’épisode 7), Anthony Daniels, Joonas Suotamo, ou encore le débarquement de Billy Dee Williams et Ian McDiarmid dans leurs rôles mythiques. Et quelques petits nouveaux comme Keri Russell, Dominic Monaghan (Le Seigneur des Anneaux, Lost, Flashforward,…), ou Naomi Ackie (The End of the Fucking World). Du beau monde qui permet de boucler la boucle d’une saga débutée il y a 42 ans et qui a marqué l’histoire du cinéma.

Oui j’ai passé un bon moment, et dommage pour les haters. Oui le film est loin d’être parfait et il y a de nombreux choix scénaristiques qui nes ont pas ceux que j’aurais fait. Oui il y a des trucs beaucoup trop WTF ou TGCM. Mais bon c’est Star Wars, il y a des sabres lasers, des X-WIng, des Jedi, des extraterrestres bizarres, des bastons, des scènes grandioses, des personnages devant faire des choix ; moi ça me va. Je sais que le film divise. Mais franchement je ne suis pas sûr que al première trilogie aurait le même succès auprès des fans s’ils al découvraient aujourd’hui avec leur regard actuel. Après tout, Star Wars, c’est fait pour être vu avec des yeux de (grands) enfants. Et à ce niveau-là, oui le pari est réussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.