Archives par mot-clé : monstres

Rampage

A l’origine il y avait Rampage, le jeu vidéo qui a beaucoup tourné sur mon Commodore ; c’était en 1986. Ouais, ça nous rajeunit pas. Et voilà que des petits gars se pensant super malins à Hollywood ont voulu jouer la carte de la nostalgie en tirant un film de ce jeu. Alors bon le concept des 3 monstres géants qui démolissent une ville pendant que l’armée leur tire dessus, ça tient pas très long niveau scénario, donc ils ont décidé de rajouter un peu de viande autour ; elle se révèle certes bien fade et le scénario est particulièrement peu épais. Par un malencontreux hasard, des trucs de recherche scientifique pas très officiels atterrissent sur un gorille albinos, un loup et un crocodile, les transformant en monstres géants et agressifs. On rajoute là-dessus des méchants pas éthiques responsables de ces recherches et qui sont prêts à tout, un gentil primatologue ancien des forces spéciales qui veut sauver le monde, une gentille scientifique qui avait bossé avec les méchants, et un agent gouvernemental au début antipathique mais avec un bon fond. Comme ça les humains sont importants aussi, y’a pas que les monstres quoi. Et hop avec une bonne dose de clichés, d’humour à la con parfois très gras, de trucs improbables et de coïncidences scénaristiques sassez folles, on obtient un gros blockbuster de série B, voire C ou D. Continuer la lecture de Rampage

Venom

Ah le parcours mouvementé des films de super-héros au cinéma avec le respect de quel studio a acheté les droits de quels héros à qui! Un gros bordel. Ici on a un cas d’école. C’était pendant longtemps Sony qui avait les droits de Spider-Man ; ils en ont fait une trilogie (celle de Sam Raimi, très sympa, surtout les deux premiers, le troisième incluant déjà une autre version de Venom), puis tenté de lancer une nouvelle série de films, mais qui s’est arrêtée après deux par manque de succès. Et là Marvel a récupéré à Sony les droits du personnage pour inclure Spider-Man à ses Avengers. Mais le reste des personnages spécifiques à Spider-Man reste dans l’escarcelle de Sony, à commencer par un de ses méchants emblématiques, Venom. D’où ce film, centré donc sur un super-vilain mais devenu héros et qui perd tout lien avec ses origines ; rappelons que le look de Venom provient quand même de son lien avec Spider-Man. Mais bon, passons et revenons au film en lui-même.

Nous suivons Eddie Brock, journaliste d’investigation qui aime aller triturer la merde pour révéler les complots des grands méchants riches et/ou politiques, et défendant le petit peuple. Le genre de gars qui appuie où ça fait mal et qui sait se faire détester des puissants. Mais qui du coup est bien apprécié dans la rue. En enquêtant sur un richissime magnat de l’industrie qui veut sauver l’Humanité, il découvre que ce dernier fait des expérience quelque peu mortelles sur des gens avec des organismes extra-terrestres. Accidentellement infecté lui-même par l’un de ces symbiotes, notre journaliste va devoir faire avec, et agir pour sauver la Terre d’une menace sérieuse, tout en restreignant les accès de sauvagerie de la bestiole. Continuer la lecture de Venom

Clank! & Vikings Gone WIld

Et hop, aujourd’hui je vais vous parler de deux jeux qui reprennent la mécanique déjà bien huilée et utilisée du deckbuilding en l’ajoutant à d’autres choses, avec un plateau, pour pousser le truc plus loin. Pour rappel, le deckbuilding est un peu né il y a 10 ans avec le fameux Dominion ; c’est une mécanique de jeu qui fait partir les joueurs avec un deck de cartes de base, et leur propose d’acquérir différentes cartes en cours de partie pour les ajouter à ce deck afin de le rendre plus performant. Souvent, le deckbuilding est compétitif et les joueurs partent avec le même deck de départ (comme dans Star Realms dont je vous ai déjà parlé), et c’est à celui qui optimisera le mieux ses acquisitions de cartes ; mais il y a aussi des deckbuilding coopératifs, des jeux où chacun n’a pas le même deck de départ, etc. Souvent aussi il y a des combos de cartes, des trucs qui fonctionnent mieux si joués ensemble, etc. La mécanique a été pas mal triturée ces dernières années pour essayer de voir ce que l’on pouvait en tirer. Et maintenant sortent des jeux qui ne sont plus uniquement du deckbuilding, mais où cette mécanique est intégrée à autre chose. Et franchement c’est une bonne idée. On va voir cela avec deux jeux dont je vous ai déjà un peu parlé mais sur lesquels j’aimerais dire un peu plus, à savoir de l’exploration de donjon et du développement de clan viking. Continuer la lecture de Clank! & Vikings Gone WIld

Les aventures extraordinaires de Dog Mendonça et Pizzaboy

Balade dans la librairie et là de loin je vois une BD et je me dis que la typo du titre fait très « Jack Burton » ou « Indiana Jones ». Je m’approche, le titre, l’illustration de couverture m’intriguent, et hop me voilà happé par le texte en quatrième de couverture. On y suit à Lisbonne un livreur de pizza un peu glandeur qui se fait voler son scooter. Le récupérer l’amènera à se plonger dans une face obscure de la ville qu’il ne connaissait pas puisque démons, gargouilles, loups-garous, zombies et autres existent bel et bien. Notre héros fera donc équipe avec un détective privé taciturne, une petite fille possédée et une tête de gargouille qui ne se tait jamais. Contre des voleurs d’enfants et des nazis zombies. Rien que ça. Un bien beau programme. Continuer la lecture de Les aventures extraordinaires de Dog Mendonça et Pizzaboy