Archives par mot-clé : robots

Pacific Rim

Pacific-Rim-121213-02Encore un blockbuster de l’été que j’ai loupé de peu au cinéma ; ça commence à bien faire. rattrapage donc à la maison. Il faut dire que Pacific Rim me faisait de l’œil depuis longtemps. Vous alignez les mots « Del Toro, robots géants, kaijus » et je ne peux que démontrer une impatience certaine. J’avoue. Pacific Rim part donc d’une faille dans le Pacifique ouverte sur une sorte d’autre monde d’où proviennent des kaijus, des monstres géants qui attaquent l’humanité sur les bords de l’océan, et qui déciment pas mal. Pour leur faire face, l’humanité s’est alliée et on a construit des jaegers, des espèces de robots géants pilotés par des duos de pilotes reliés mentalement entre eux et au robot. Le film ne s’attarde pas sur les débuts de cette guerre et nous épargne de trop longues minutes de mise en place. On passe directement au cœur de la guerre, quand ça charcle et que ça castagne sévère. Quand en fait les kaijus de plus en plus nombreux et fréquents reprennent le dessus sur une humanité qui croyait tenir le bon bout avec ses jaegers. Un petit groupe de pilotes résiste et avec leurs derniers robots ils vont chercher à mettre un terme définitif à l’invasion des kaijus (le « définitif » de cette phrase étant sujet à caution puisque Del Toro bosserait sur un scénario pour un Pacific Rim 2). Évidemment, on en va pas louer ce film pour ses qualités scénaristiques ; l’histoire ne regorge pas de trouvailles monstrueuses et ne va pas révolutionner le monde du cinéma. Non, on regarde Pacific Rim pour en prendre plein la gueule. C’est du grand spectacle et là franchement c’est une grande réussite. Continuer la lecture de Pacific Rim

Avengers! Earth’s mightiest heroes – Saison 01

avengersearthsmightiestaAvec mon fils on vient de regarder la première saison de la série animée Avengers! (intitulée « Earth’s mightiest heroes » ou « L’équipe des super-héros » dans la langue de Pierre Desproges). Et franchement c’est sympa. Posons clairement les choses, cette série n’est pas du tout liée au film Avengers et autres succès cinématographiques actuels de Marvel. Certes, le fait qu’ils fassent une série Avengers découle probablement du succès des films. mais les événements de cette série n’ont rien à voir. On retrouve les personnages traditionnels du comics, avec aussi Ant-Man, la Guêpe, ou encore la Panthèe Noire. On y mêle aussi différentes histoires issues des comics ; je ne connais pas suffisamment bien ces derniers pour comparer et traquer les différences, et je ne vais pas tenter de me frotter à cet exercice (il y a suffisamment de fans absolus capables de le faire). Stan lee et Jack kirby, créateurs des comics, figurent au générique de la série et lui donnent ainsi leur bénédiction.

Cette série va vite. C’est de l’action, de la baston, du suspens. Les épisodes d’une vingtaine de minutes ne traînent pas en longueur et permettent de tout bien cerner. L’intrigue prend forme petit à petit. Les retournements de situation et autres twists scénaristiques sont souvent convenus et attendus. Malgré cela il y a un vrai bon sens de la narration. La progression dans les challenges proposés est réelle. L’opposition grandit et nos héros s’en prennent de plus en plus plein la gueule, devant trouver de nouvelles méthodes pour s’en sortir et lutter contre cette adversité. Il y a aussi un fort goût pour le cliffhanger qui revient régulièrement en milieu et fin d’épisode. Exactement ce que l’on attend dans ce genre de série avec des héros qui prennent de belles baffes avant de relever la tête pour mieux combattre. Les pouvoirs mis en œuvre sont impressionnants et du coup les scènes de baston sont vraiment puissantes. Et le tout reste très lisible, même quand on a beaucoup de personnages à l’écran.

Une série très prenante donc, réalisée avec beaucoup de soin, et qui permet de plonger dans une autre vision des Avengers que celle portée par le film. D’ailleurs les costumes sont bien plus repris des comics que des adaptations ciné (ah Hawkeye et son violet si seyant). On passe un bon moment devant son écran, le divertissement est réussi. On va bientôt enchaîner avec la saison 2 (joli cliffhanger de fin de saison) ; il n’y aura cependant pas de saison 3, dommage.

Real Steel

Real Steel se déroule dans un futur pas si lointain que ça. A la demande d’un public toujours plus friand de violence, la boxe a évolué et se passe maintenant d’humains sur le ring. Les combattants sont des robots de 3 mètres de haut pilotés par des spécialistes et qui se fracassent la gueule dans des déchirements de tôle bien méchants. Charlie Kenton est un ancien boxeur devenu pilote ; il écume les petites salles et les trucs de loose avec son robot avant que celui-ci ne se fasse démonter dans un rodéo par un taureau. En plus il doit beaucoup d’argent suite à des paris perdus, et à la location d’une salle. Et soudainement il découvre que son ex est décédée ; il doit se rendre à une audience pour la garde de son fils Max. Ce dernier est remis à sa tante, mais pour l’été va vivre avec son père. Les deux vont tomber sur un robot de combat un peu particulier qu’ils vont remettre à sa place.

Waow, je vous dis pas comme c’était cool de regarder ce film avec mon fils. Non seulement y’a de gros robots qui se foutent sur la gueule (c’est déjà un argument de marketing qui déchire en soi) mais en plus il y a une belle histoire père-fils dedans. Continuer la lecture de Real Steel